Découvrez ce qu’est le tourisme solidaire

Le tourisme s’est développé à un rythme rapide dans le monde entier. Mais une autre forme de tourisme qu’est le tourisme solidaire attire de plus en plus de nouvelles générations conscientes de l’impact que leur séjour peut avoir sur la population locale. De quoi s’agit-il ?

Qu’est-ce que le tourisme solidaire ?

L’idée derrière ce concept est de promouvoir un tourisme plus juste, qui place la population locale en tête à toutes les étapes (planification, mise en œuvre et suivi) et prend en compte la durabilité sociale et environnementale des activités. Le tourisme solidaire est l’activité touristique qui présente la gestion collective, la transparence dans l’utilisation et la destination des ressources, et dans laquelle l’attraction touristique principale est le mode de vie de la population locale. Dans cette forme de tourisme, la communauté locale est responsable des avancées touristiques et il y a une l’idée de minimiser l’impact environnemental et de renforcer les actions de conservation de la nature. Certains des principes de cette façon de faire du tourisme sont la conservation de la biodiversité, l’appréciation de l’histoire et de la culture, le protagoniste communautaire, l’équité sociale, le partage culturel, la complémentarité avec d’autres activités économiques, la stimulation de la réflexion et de l’apprentissage et le dynamisme culturel.

Avantages du tourisme solidaire pour les visiteurs

Vous pouvez déjà comprendre que le tourisme solidaire répond à une demande des communautés et des écosystèmes et apporte bien plus d’avantages que le tourisme de masse. Mais les avantages ne s’arrêtent pas là. De plus, il répond également à la demande des voyageurs à la recherche d’expériences moins standardisées avec plus d’immersion culturelle et soucieuse de responsabilité sociale et environnementale. Le tourisme solidaire respecte le patrimoine culturel et les traditions locales et favorise le dialogue et l’interaction entre visiteurs et visiteurs. Ni les hôtes ne sont soumis aux touristes ni les touristes ne les considèrent comme des objets de consommation. La particularité du tourisme communautaire est sa dimension humaine et culturelle, c’est-à-dire anthropologique, dans le but de favoriser le dialogue entre égaux et des rencontres interculturelles de qualité avec nos visiteurs, dans la perspective de savoir et d’apprendre avec leurs modes de vie respectifs.

Post Author: